En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » S'interroger » Pâques : célibataires, ressuscitons avec le Christ !

Pâques : célibataires, ressuscitons avec le Christ !

S'interroger

Sortons de nos tombeaux, entrons dans la Vie !

Quelles transformations la Résurrection du Christ peut-elle engendrer dans ma vie d’aujourd’hui ?

Comment va-t-elle « re-susciter » mes choix, me donner un élan nouveau, me faire prendre un tournant ?

«  S’il est vrai que le Christ nous ressuscitera " au dernier jour ", il est vrai aussi que, d’une certaine façon, nous sommes déjà ressuscités avec le Christ. En effet, grâce à l’Esprit Saint, la vie chrétienne est, dès maintenant sur terre, une participation à la mort et à la Résurrection du Christ : ensevelis avec le Christ lors du Baptême, vous êtes aussi ressuscités avec lui, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui L’a ressuscité des morts (...). Du moment donc que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les choses d’en haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu » (Col 2. 12; 3,1) (Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1002).

D’abord, avec le Christ, entrer au tombeau

Le tombeau est un lieu de solitude, de profondeur, il me permet un regard intérieur sur ma vie.  Aujourd’hui, au tombeau avec le Christ, je veux Le laisser éclairer mes blessures par son Amour sans faille et lâcher toutes mes peines, mes peurs, mes morts intérieures, afin de les laisser là, au fond de son tombeau, pliées avec les linges qui L'enveloppaient.

« Mais qu’est-ce qui doit mourir avec Lui, être crucifié et enseveli avec Lui ? C’est le vieil homme, le péché, ce moi ronces-et-épines, ce moi-cactus, ce moi-porc-épic, cette part de notre moi non encore évangélisé, non encore centré sur le Christ, mais centré sur nos besoins immodérés de reconnaissance, qui n'accepte pas la remise en question, ce Narcisse malin qui se caractérise par la recherche de l’admiration et du pouvoir à tout prix. » (Père André Daigneault).

Au coeur de Son tombeau, que puis-je abandonner pour devenir libre ?

Lorsque Lazare est invité par Jésus à sortir du tombeau, à aller au-dehors, il va être délié des bandages qui le limitaient : craintes, habitudes, routine, à prioris... afin de lui permettre d'entrer dans une vie nouvelle. Pour me laisser renouveler par le Christ, et revêtir avec Lui l'Homme Nouveau, vais-je accepter de quitter mes refuges, mes murailles de protection, et ce qui m'empêche de m'ouvrir à la rencontre ou de m'engager ?

- Qu’est-ce que me tient ici, enfermé au tombeau ?

- Quels sont mes chaînes, mes craintes, les obstacles à ma liberté intérieure ?

- Quelles sont mes dépendances, mes servitudes, les lieux où mon esprit n'est pas libre, où je ne parviens pas à suivre le Christ ?

- Quels sont les pardons que je n’ai pas donnés, à d’autres ou à moi-même ?

- Quels sont mes refus d'aimer, d'accueillir l'autre ?

- Quelles sont les illusions auxquelles je devrais renoncer, en quoi me rendent-elles aveugle à une vraie rencontre constructive et de qualité ?

- Qu'est-ce qui fait grandir mon âme, dans ma relation avec le Christ, dans mon ouverture à l'autre ?

Ensuite, sortir du tombeau avec le Christ et vivre !

Je veux me laisser aimer et libérer par le Christ, L’accompagner hors du tombeau dans ce mouvement de Vie, en abandonnant tout ce qui me retenait et me liait : appréhensions, illusions, attentes, passé douloureux... M'ouvrir à Son amour et Le laisser me transformer pour accueillir pleinement celui ou celle qu’Il me permettra de rencontrer. Qu’aujourd’hui une nouvelle vie puisse commencer, à Sa suite, et qu’Il nous guide l’un vers l’autre, le cœur libéré, ouvert, prêt à une rencontre selon Son cœur. Par Sa Résurrection, je veux Lui demander de remplir mon âme de Son amour pour aimer tout en l'autre : ce qui est magnifique, mais aussi ce qui est souffrance pour lui (ou elle), ses beautés et ses imperfections, ce que j’espère et ce qui sera pour moi inattendu… que tout soit dans Sa lumière. Qu’Il le (ou la) prépare à m’accueillir aussi, dans tout ce que je suis, en vérité, afin de construire un couple à l'image de de Dieu, rayonnant de son Amour. 

 

Pour aller plus loin

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20, 1-9

"Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. »
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts."