En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » S'interroger » Profils frauduleux sur un site de rencontre chrétien : quel est le risque ?

Profils frauduleux sur un site de rencontre chrétien : quel est le risque ?

S'interroger

Comment déjouer les faux-profils ? Questions, réponses, témoignages.

Pourquoi les membres d'un site chrétien sont-ils des proies visées ?

Les modes opératoires des « brouteurs », « fakes » et autres arnaqueurs sont variés : promesses de partager un héritage ou un trésor, loterie gagnante, chantage après enregistrement d’une vidéo érotique… Vous n’avez pas l’impression d’être concerné(e)s par tout cela. Pourtant, un autre type de mensonge peut vous toucher : celui qui fait appel à vos sentiments, à votre bonté, à votre confiance, à vos vertus chrétiennes et à votre quête d’un amour authentique. 

Prévention

Chaque jour, nous surveillons avec soin le site de Theotokos afin d’éviter que nos membres aient le déplaisir d’être contactés par des fraudeurs. La plupart du temps, en l’espace de 24h, nous les avons percés à jour. Dans la messagerie, vous recevez une notification indiquant que le profil est en cours de vérification. S’il s’avère que notre prudence n’avait pas lieu d’être et que la personne est honnête, sa page sera rétablie, son abonnement prolongé si nécessaire. Si c’était un faux-profil, il disparaîtra à jamais. Parfois, vous-mêmes nous signalez des personnes douteuses qui étaient malheureusement passées au travers des mailles -pourtant bien resserrées- de notre filet, et nous vous en sommes profondément reconnaissants : vous rendez service à toute la communauté Theotokos.

 Scénarios

Richard entre en communication avec Véronique. Il se présente comme chrétien, homme d’affaires. Il lui propose immédiatement de sortir du site pour pouvoir lui envoyer des photos supplémentaires, ou car son abonnement touche bientôt à sa fin (en réalité, il veut agir vite car il sait qu’il risque d’être identifié par nos services). Mise en confiance par ses belles paroles chrétiennes, Véronique lui passe une adresse mail. Richard est charmant, attentionné, voire tendre dans ses propos. Le cœur de Véronique commence à battre. Pour son travail, Richard est obligé de se déplacer. C’est pourquoi un rendez-vous n’est pas possible tout de suite. Il doit se rendre à Londres, puis en Afrique. Mais au retour, il atterrira à Paris : si Véronique venait l’attendre à l’aéroport, il serait le plus heureux des hommes ! Véronique s'y rend, les passagers débarquent. Pas de Richard. Aucune nouvelle pendant plusieurs jours. Elle est bien malheureuse car elle commençait à l’aimer. Voilà qu’elle reçoit un appel provenant de l’hôpital d’Abidjan : un homme a eu un accident grave. Sur lui, on n’a rien trouvé d’autre que le numéro de Véronique, peut-elle aider à l’identifier ? Véronique est émue, elle prie pour la guérison de Richard. Quelques jours plus tard, message de Richard : « tu n’imagines pas ce qui m’est arrivé ! J’ai eu un accident, c’est pourquoi j’ai raté l’avion. Je suis hospitalisé.  - Oui, l’hôpital m’a appelée… - J’ai de graves difficultés : mon portefeuille a disparu dans l’accident. Je ne peux pas payer l’hôpital, pourrais-tu me faire un versement, je te rembourserai. » Ensuite, Richard demande à Véronique, tout enveloppé de paroles tendres, de l’argent pour payer son retour. Véronique paie, encore, car elle se réjouit tellement de le retrouver enfin à l’aéroport. Une fois de plus, son attente est vaine. Véronique commence à avoir des doutes. Puis, elle est contactée par une cellule d’Interpol : « vous avez été victime d’un arnaqueur. Nous pouvons entamer une enquête afin de vous faire récupérer les sommes que vous lui avez versées. » Pour couvrir les frais, il faut verser 350 €. Cela vaut la peine, car Richard l’a escroquée de plusieurs milliers d’euros. Cependant ce soi-disant Interpol est une arnaque aussi… Véronique, en plus de sa perte financière et du sentiment dévalorisant de s’être fait avoir, doit faire le deuil d’une relation d’amour à laquelle elle a cru pendant plusieurs mois, et c’est encore plus douloureux pour elle.

Vous pouvez relire ce triste paragraphe en remplaçant la première ligne par « François est contacté par Katya. Elle travaille à l’international, comme mannequin, ou dans une ONG… ». Au lieu du faux appel de l’hôpital, cela peut aussi être, par exemple, un faux appel de recommandation provenant du « Père Untel » qui garantit l’honnêteté du correspondant(e).

Des incohérences

C’est une annonce magnifique qui a touché Corinne : « Passionné, ouvert, croyant, sérieux et surtout sincère. J'aimerais pouvoir trouver ma moitié. Le ciel et les anges puissent illuminer ma présence sur ce présent site. Telle une prière que j'adresse au ciel, à une femme j'aimerais pouvoir confier mon coeur ! Je suis amoureux de la nature (guitare et piano), aime voyage et découverte ! » Ô quelle belle âme, et il saura m’aimer, se dit Corinne. Pourtant, la guitare et le piano sont cités comme des éléments de la nature. Est-ce cohérent ? Corinne n’y a pas pensé, elle lui écrit, lui demande quelle est sa vie de Foi. Réponse : « je suis baptisé ». Bien peu de choses en regard de l’annonce. Elle voit qu’il habite Orléans. Elle lui parle de cette ville, qu’elle connaît bien. Il ne réagit pas, elle insiste. Il y a acheté une maison mais doit d’abord partir en Afrique pour régler des affaires commerciales. D’ailleurs, il possède une magnifique villa à Cannes dont il lui envoie une photo. Heureusement, Corinne nous prévient ; après vérifications, le faux Richard est exclu du site.

L’argent : c’est non !

Le but du « brouteur » est de vous soutirer de l’argent. Que le motif mensonger soit de payer son trajet, ses frais de santé, des frais de notaire, pour un enfant malade dont il vous envoie une photo attendrissante ou quoi que ce soit dont il vous enverra peut-être des preuves, des copies de documents « officiels » : refusez ! Il peut aussi vous signer une reconnaissance de dettes : refusez ! La protection est simple : refusez toujours de donner de l’argent à un(e) correspondant(e). Signalez son pseudo, âge et ville à l’équipe au 04 75 31 18 91 ou par mail à contact@theotokos.fr.

S’il y a des photos, c’est une vraie personne ?

Malheureusement, les « fakes » n’hésitent pas à voler des photos sur internet. Lorsque ce sont des photos de top models, ou d’hommes trop séduisants, c’est assez facile à identifier. Plus rarement, les clichés présentent des personnes ordinaires. Certaines photos d’arnaqueurs sont recensées, on peut les retrouver d’un clic droit en choisissant : « rechercher une image avec Google ».

 Les fausses vidéos

Sur Skype, il peut arriver qu’ils « collent » une vidéo et communiquent par écrit. Ou bien, la connexion n’étant soi-disant pas très bonne, l’image est un peu floue, il y a un décalage avec la parole. N’hésitez pas à vérifier si cela a vraiment l’air d’être du direct. Par exemple en demandant : « tu veux bien regarder vers la caméra, j’aimerais voir la couleur de tes yeux ». Si c’est une vidéo collée, la personne ne pourra pas faire ce que vous lui demandez.  Cependant on ne peut exclure la collaboration d’une personne qui serait chargée de répondre sur Skype, bien que nous n’ayons encore jamais reçu de témoignages de ce type.

La puce à l’oreille

Certains éléments peuvent attirer votre attention :

- Dans les messages, l’orthographe n’est pas en rapport avec le niveau d’études de la personne.

- Votre interlocuteur/trice vous demande tout de suite de quitter le site et ne vous respecte pas si vous lui demandez d’attendre encore un peu. (Certaines personnes parfaitement honnêtes souhaitent quitter rapidement le site, mais elles accueilleront votre demande avec patience).

- La personne adopte rapidement un ton tendre, il n’y a plus que vous qui comptiez à ses yeux.

- Les propos sont incohérents, non pas de manière grave, mais tout ne « colle » pas.

- La personne ne répond pas à vos questions.

- Vous êtes la seule personne qui puisse l’aider, etc.

Quelques bons réflexes

Vous avez le droit d’être prudent, ce n’est pas une injure faite à vos correspondant(e)s.

- Entrez dans un dialogue détaillé et réel. Posez des questions fines, auxquelles la personne ne pourra répondre que si elle est ce qu’elle dit être. Si c’est un profil honnête, vous trouverez toujours un lieu, un livre, une communauté religieuse que vous connaissez tous les deux et au sujet duquel vous pourrez partager des souvenirs communs.

- Vérifiez sur internet les photos reçues.

- Si vous disposez du nom de la personne. Tapez son nom sur Google et regardez si tout est cohérent.

- Regardez sa page Facebook : y a-t-il d’autres amis que vous, la page est-elle récente, quel est le fil d’actualités ?

- Demandez un échange téléphonique, mais refusez tout appel surfacturé.

- Proposez un rendez-vous. La plupart des arnaqueurs opèrent depuis l’Afrique, même s’ils vous disent habiter en Europe.

- En cas de doute, n’hésitez pas à nous demander notre avis.

Ne passez pas à côté d’une belle rencontre

Malgré notre vigilance, nous ne sommes pas totalement à l’abri, il est toujours bon de rester prudents. Cependant, sur un site tel que Theotokos, vous avez surtout des chances de rencontrer des personnes de valeur, honnêtes, authentiques. Gardez votre discernement en éveil, tout en laissant Dieu vous guider vers celui ou celle qui vous attend peut-être, pour votre plus grand bonheur, nous l’espérons. Sachez aussi que nous sommes toujours à vos côtés pour vous aider ou vous accompagner dans votre démarche.

Pour aller plus loin