En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Prier » Marie, Médiatrice de toute Grâce

Marie, Médiatrice de toute Grâce

Prier

En communion avec nos membres belges, fêtons ce 31 août Marie Médiatrice de toute Grâce

De toute éternité, Dieu a prédestiné la Vierge-Marie à la Maternité divine et donc à la plénitude de grâce, afin qu'elle fût parfaitement digne de sa mission de Mère de Dieu-Homme, notre Sauveur.

La médiation du Christ

Au titre de Mère, la Sainte-Vierge est la plus parfaite associée de son divin Fils.

Or le Christ est l'unique et parfait Médiateur entre Dieu et les hommes. Par cette médiation :

  • Il mérite à la race humaine tout entière la grâce de la réconciliation avec Dieu, par la Rédemption ;
  • Il applique ce bienfait à chaque personne humaine, par la distribution de la grâce.

La Sainte-Vierge est donc l'intime associée de Notre-Seigneur dans son office de Médiateur universel (Rédemption, distribution des grâces). Elle est donc appelée à bon droit "Médiatrice de toutes les grâces". 

Co-rédemptrice

La Vierge Immaculée est Médiatrice de toutes grâces, en vertu de sa Co-Rédemption. En effet, par son union étroite et continuelle avec le dessein et l'oeuvre de rachat universel réalisée par le Rédempteur, Marie s'est voulue librement et consciemment son associée et sa coopératrice.

1) Lors de l'Annonciation

Apprenant de l'Archange Gabriel qu'elle était appelée à devenir la Mère du Messie-Sauveur, la Vierge savait qu'en y consentant elle serait inséparablement associée au sacrifice rédempteur par lequel le Messie opérerait l'universel Salut.

2) L'Immaculée est Mère de Dieu bien plus encore "par son âme que par son corps" (St Augustin)

La Vierge coopère avec le Christ à notre rédemption plus encore par son union spirituelle avec Lui que par sa seule maternité selon la chair. Les pensées et les vouloirs de Marie sont en parfait accord la volonté et la sagesse de son divin Fils. Ainsi, comme Jésus et avec Lui, la Vierge voulait que s'accomplît l'Oeuvre par excellence de Jésus-Christ : notre rachat. Et donc, elle n'avait d'autre but ni d'autre volonté que de Lui être indissolublement unie en tout ce qu'il accomplirait et souffrirait pour notre rédemption.

3) Comme elle l'avait réalisé tout au long de la vie de son Fils, la Vierge s'identifia à Lui -aussi loin que le lui permit sa nature humaine- dans ce couronnement de l'Oeuvre rédemptrice que furent la Passion et la Mort de Jésus.

Invisible aux heures qui entendirent résonner les "Hosanna au Fils de David", l'Immaculée, en revanche, se voulut présente au Calvaire, droite au pied de la Croix. Son âme, son coeur, toutes ses puissances sensibles et spirituelles vécurent intensément, en vertu d'une communion de très parfait amour, toutes les douleurs du Corps et de l'Âme endurées par son Fils très-aimé.

L'Immaculée voulait cette participation vive et effective à la Passion, à la Mort même de Jésus ; elle voulait ce glaive implacable qui transperçait de part en part son âme immaculée et son coeur maternel. Elle offrit tout cela en le fondant dans l'immense, dans l'infinie douleur et agonie de son divin Fils. Elle voulut faire sienne toute sa souffrance à Lui, pour notre rédemption à nous.

Ainsi la Vierge Co-rédemptrice a-t-elle contribué, à la suite du Rédempteur, et avec Lui, à mériter toutes les grâces destinées à toute l'humanité.

Notre Mère 

La Vierge-Marie est aussi la "Médiatrice de toutes les grâces" dans l'application de chaque grâce à chaque homme en particulier.

Cela s'opère par mode d'intercession céleste Dans la gloire, où elle vit depuis son Assomption, l'Immaculée contemple sans cesse la Très-Sainte Trinité et participe ainsi, d'une façon très éminente -quoique non infinie puisqu'elle est une créature- à la connaissance divine.

En Lui, elle voit les personnes humaines avec leurs besoins et leurs prières, et elle discerne aussi la volonté du Seigneur de les exaucer par son intercession C'est en Dieu que Marie voit tout cela, et sa béatitude n'en est ainsi ni interrompue ni gênée. Bien au contraire, son intercession fait partie intégrante de sa béatifiante gloire. Elle éprouve un immense bonheur à vouloir ce que Dieu veut, à aimer ce que Dieu aime, et donc à intercéder pour tous ceux à qui Dieu veut faire le don de ses grâces. Sa contemplation se fait alors amoureusement suppliante et, à ce regard, le Seigneur répond par un tendre regard d'exaucement. 

"Toute" grâce : sans exception

Voilà donc comment l'Immaculée entend nos prières, toutes et chacune, et les présente très éloquemment à la Très-Sainte-Trinité. La Sainte-Vierge est ainsi Médiatrice de toutes les grâces, sans exception : grâces actuelles et grâces sacramentelles, grâces à elle demandées, mais aussi grâces sollicitées du Seigneur sans avoir eu recours à la maternelle intervention ; grâces implorées ou bien grâces octroyées sans demande, en vertu de la seule bonté divine. C'est sans exception que Marie est Médiatrice de toutes les grâces.

Par tout ce qui précède, nous comprenons mieux combien la Vierge-Immaculée fait partie intégrante de ce que saint Paul nomme "le Mysterium Christi", le Mystère du Christ. La "vraie dévotion à Marie" n'est donc pas un élément contingent de la spiritualité catholique, pas plus que la Mariologie n'est une annexe de la doctrine sacrée.

Confions-nous à Elle

La Mère de Dieu est située au coeur de toute l'économie du Salut. La connaissance de sa médiation universelle nous enseigne que rien ne se fait sans elle dans l'ordre de la grâce. "Nul ne vient à Moi si mon Père ne l'attire" nous dit le Seigneur-Jésus. Aller à Jésus ne se réalise pas sans le secours de Dieu qu'est la grâce. Or il n'est aucune grâce qui ne nous vienne sans la médiation de la Sainte-Vierge. Ainsi, se vérifie donc la justesse de cette assertion "Ad Jesum per Mariam".

Mais cette vérité n'est que la douce et belle conséquence de ce décret divin ayant disposé éternellement que le Seigneur Jésus viendrait à nous par sa Sainte Mère et continuerait de nous communiquer sa grâce par la Médiation de cette Femme Immaculée, qu'en toute rigueur de termes II fait nôtre à jamais au Calvaire : "Voici votre Mère".

OPUS MARIAE

 

Pour aller plus loin

                                                 Nd De Chretiente