En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Foi et liberté

S'interroger

« Pourquoi Dieu laisse-t-il les hommes faire autant d'horreurs ? Pourquoi ne leur révèle-t-Il pas en un éclair son Amour et sa Miséricorde ? Dieu respecte notre liberté… mais je ne parviens plus à comprendre ! Pourquoi ne "bouge-t-Il" pas ? » Paul

Imaginons ensemble un Dieu qui corresponde à votre "cri". Ce Dieu que nous nous mettons parfois à espérer est tout-puissant, créateur de l'univers, rien ne lui est impossible, un Dieu bien différent de sa créature faible et limitée - l'Homme. Il lui donne ce qu'il lui faut : air, lumière, nourriture ; en échange, il attend de cet homme qu'il se soumette à sa volonté.
 
D'ailleurs, cette volonté de l'homme, créée par Dieu lui-même, il la connaît tellement bien qu'il est capable de l'orienter à sa guise ; il dit à l'homme : fais ceci et il le fait, fais cela et il le fait encore. L'homme est heureux, il a tout, aucun effort ne lui est demandé ; il est programmé pour faire le bien et n'a donc aucun problème… de choix ! Souhaitez-vous être cet homme ? Moi, non !
Si notre Dieu agissait ainsi envers sa créature, nous serions ses esclaves, mais absolument pas ses… enfants. Or, il nous a créés à son image, jusque dans cette scandaleuse liberté. Liberté qui se confronte tous les jours au choix du bien et du mal.
 
Dieu ne peut jamais immobiliser ipso facto la main d'un homme sans enfreindre sa liberté. Que cette main fasse le bien ou qu'elle fasse le mal. je suis d'accord avec vous pour dire que Dieu n'a pas choisi, avec cette sacré liberté humaine, ce qu'il y a de plus facile !
Rappelons-nous que c'est nous qui sommes les artisans de ce que Jean-Paul II appelle " la civilisation de l'amour ". Les artisans : il nous revient de la construire, de la modeler, pas à pas ; et, par définition, nous n'en serons jamais les captifs.