En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » S'interroger » La réussite professionnelle, ce n’est pas réussir sa vie

La réussite professionnelle, ce n’est pas réussir sa vie

S'interroger

La réussite professionnelle, c’est réussir dans la vie, ce n’est pas réussir sa vie !

Je fais partie de l’équipe funérailles de ma paroisse et par ailleurs, je fais de la formation et de l’accompagnement à la relation.

Récemment, j’ai été proche de 4 situations d’hommes qui se sont suicidés alors qu’ils étaient dans une situation de réussite professionnelle, et même de grande réussite professionnelle. (un par médicament, deux par pendaison et un avec une carabine).

Qu’est-ce qui s’est passé, que peut-on en comprendre ?

1- La réussite professionnelle, c’est réussir dans la vie, ce n’est pas réussir sa vie.

2- Notre culture familiale, scolaire ne nous apprends pas comment avoir de belles relations, des relations sans violences, des relations qui accueillent vraiment l’autre et soi. Notre langage est pétri d’injonction (tu devrais, ranges ta chambre, arrête de pleurer…), de jugement (tu es nul, tu es un fainéant, …) de comparaison (regarde ta sœur, au moins elle, elle est serviable…) et je pourrais en remplir une page mais je n’ai pas assez de temps ici. Alors que chacun est un être unique, merveilleux, plein de belles énergies.

3- Le système scolaire est construit pour fournir les résultats attendus, réussir les diplômes attendus, et malheur à celui qui ne peut s’adapter à ce système.

4- Les neurobiologistes nous apprennent aujourd’hui que nous n’avons pas plus de 0.5% de conscient dans le fonctionnement humain, nous devons donc apprendre à vivre avec tout notre corps et son environnement.

5- La plupart des hommes ont tendance à rester dans la sphère intellectuelle, rationnelle et ont de grosses difficultés à exprimer leurs émotions, leurs sentiments.. de plus beaucoup n’ont pas de lieu de partage en profondeur, ces lieux sécurisés où je peux m’autoriser à laisser sortir mes souffrances, mes joies, mes pleurs.

6- Ce qui a conduit au suicide ces hommes, ce n’est pas forcément la sphère professionnelle. Ils avaient en commun des blessures d’enfance,

a. Soit des violences subies dans l’enfance

b. Soit des besoins relationnels qui n’ont pas été satisfait

Je n’ai pas le temps d’entrer dans les détails, je souhaite seulement vous alerter :

  1. Si vous vous mettez régulièrement en colère contre vos proches
  2. Si vous avez l’impression de ne pas vous habiter
  3. Si vous êtes souvent en dehors de vous-mêmes, dans la tristesse, la mélancolie où dans une perpétuelle agitation
  4. Si vous cachez perpétuellement vos fragilités dans une belle image de vous même

Prenez le temps et les moyens de faire une pause, de faire le point….de travailler à construire des relations sans violences, des relations bienveillantes pour vous et pour les autres.

Pour aller plus loin