En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » S'interroger » Questions sur le prince charmant

Questions sur le prince charmant

S'interroger

A la recherche du prince charmant et de la princesse idéale

L'amour n'est-il pas en bonne partie une question de choix et, lorsque "les fondamentaux" sont présents, ne peut-on pas imaginer qu'il est temps de s'engager dans les fiançailles, voire dans le mariage, même si certains points chagrinent, car, de toutes les façons, le prince charmant (ou la princesse charmante) n'existe pas ?

Autrement dit, la quête du prince charmant/de la fille parfaite ne bloque-t-elle pas beaucoup de célibataires au moment de s'engager ?

La perfection n’existe pas, l’amour parfait n’existe pas, l’amoureux(se) parfait(e) n’existe pas. Il est très important d’accepter l’idée que je ne trouverai jamais le prince charmant tel que je l’ai rêvé, idéalisé... Une chose est d’avoir des “projets” pour bâtir sa vie, une autre est d’y arriver effectivement en tenant compte du réel. Un peu comme pour la construction d’une maison; même avec d’excellents plans, il y a toujours des modifications en cours de construction, modifications +/- faciles à gérer... Si on attend, pour construire, d’être certain qu’il n’y aura aucun problème, on ne construit jamais, avec ou sans prince charmant !...

Quand on est super amoureux, le risque est d’être “enivré” au point d’en perdre tout sens critique. Certains célibataires s’engagent, fous amoureux, sans vérifier, avec leur “tête”, que c’est véritablement ok.

D’autres, au contraire, par peur de se laisser tromper par des émotions et des sentiments qui ne se contrôlent pas, s’accrochent à la raison et ne parviennent pas à se décider avant d’avoir l’assurance “rationnelle” que c’est ok. Ca risque d’être un mariage de raison, ça peut marcher, mais ce n’est pas toujours très réjouissant à long terme.

L’idéal est de concilier la passion et la raison, comme expliqué dans le schéma sur les zones de l’être. Si je suis amoureux et qu’en réfléchissant, je constate que nous avons suffisamment de point communs solides pour construire une histoire à deux, et qu’il n’y a pas d’obstacle majeur, pourquoi ne pas avancer ?

Equipe de Fiançailles.org

Pour aller plus loin