En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Prier » Prière du célibataire

Prière du célibataire

Prier

Prière du célibataire de Fréderic OZANAM


J'ignore qui viendra le combler. Sera-ce Dieu, sera-ce une créature ? 
Si c'est une créature, je prie qu'elle ne se présente  que quand je m'en serai rendu digne. 

Je prie qu'elle apporte avec elle ce qu'il faudra de charme extérieur pour qu'elle ne laisse place à aucun regret ;
mais je prie surtout qu'elle vienne avec une âme excellente, 
qu'elle apporte une grande vertu, qu'elle vaille beaucoup mieux que moi, 
qu'elle m'attire en haut, qu'elle ne me fasse pas descendre, 
qu'elle soit généreuse parce que souvent je suis pusillanime, 
qu'elle soit fervente parce que je suis tiède dans les choses de Dieu, 
qu'elle soit compatissante enfin, pour que je n'ai pas à rougir devant elle de mon infériorité. 


Ne m'abandonnez pas, Seigneur, faites que je sois aimé ; 
Vous le savez, ce n'est pas seulement de la douceur que je cherche dans l'Amour, 
c'est le mépris de toute bassesse, c'est la force de combattre pour le Bien, pour le Vrai.


Agrégé en littérature et professeur à la Sorbonne, fondateur de la Société Saint Vincent de Paul, marié à l’âge de 28 ans, Frédéric Ozanam fut béatifié par Jean-Paul II en 1997. L’Eglise reconnait sa dimension intellectuelle et spirituelle, la qualité de son engagement et le regard qu'il portait sur l'homme.
S’il est éclairé par sa vocation professionnelle, il n’a en revanche aucune lumière sur l’état de vie qu’il doit embrasser pour se consacrer à sa tâche : célibat dans le monde, mariage ou vie religieuse. Frédéric OZANAM attend. Un ami prêtre lui présente une jeune fille qu’il épouse le 23 juin 1841. Le 24 juillet 1845, ils ont une petit fille qu’ils prénomment Marie.


Extrait de l’homélie du pape JEAN-PAUL II pour la béatification de Frédéric Ozanam :

«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même» (Lc 10,27).

Fidèle à ce commandement du Seigneur, Frédéric Ozanam, a cru en l'amour, l'amour que Dieu a pour tout homme. Il s'est lui-même senti appelé à aimer, donnant l'exemple d'un grand amour de Dieu et des autres. Il allait vers tous ceux qui avaient davantage besoin d'être aimés que les autres, ceux auxquels Dieu Amour ne pouvait être effectivement révélé que par l'amour d'une autre personne. Frédéric Ozanam a découvert là sa vocation, il y a vu la route sur laquelle le Christ l'appelait. Il a trouvé là son chemin vers la sainteté. Et il l'a parcouru avec détermination.

 

Pour aller plus loin