En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Prier » Sainte Anne d’Auray: pèlerinage des célibataires

Sainte Anne d’Auray: pèlerinage des célibataires

Prier

Les pèlerinages de Theotokos 2018

Les célibataires à Sainte Anne d’Auray

« Je ne veux pas oublier non plus ceux qui vivent dans la solitude, parce qu'ils n'ont pas pu réaliser leur projet conjugal. Ils doivent trouver auprès des familles réconfort et amitié. » Ce sont ces mots, prononcés à Sainte Anne d’Auray par Saint Jean-Paul II lors de son voyage apostolique, le 20 septembre 1996, qui retentissent dans le cœur de Mgr Gourvès, alors évêque de Vannes. C’est à son initiative que voit le jour le premier pèlerinage des célibataires à Sainte Anne d’Auray, en 1997. Chaque année depuis, grâce à l’Association Célibataires Sainte-Anne, les célibataires se retrouvent au printemps pour confier à la mère de la Vierge, leur vœu de fonder un foyer chrétien. Si Saint Jean-Paul II nous invite à trouver réconfort auprès des familles, combien celui de la Sainte Famille et de celle formée par Sainte Anne et Saint Joachim nous est précieux, ce lieu est tout indiqué pour le ressentir.

A Sainte Anne d’Auray que nous enseigne Saint Jean-Paul II sur le couple ?

Célibataires, creusons notre réflexion sur le couple auquel nous aspirons : « La relation amoureuse participe à la croissance du conjoint. Elle est un service de l'autre, prenant exemple sur le Christ serviteur qui a lavé les pieds de ses Apôtres, au soir du Jeudi saint. La vie conjugale n'est jamais exempte d'épreuves (…) Mais il y a aussi d'intenses moments de joie, qui proviennent de la communion dans l'amour. Ces instants rappellent que, au-delà de toute souffrance, il y a la lumière éclatante et la victoire définitive du matin de Pâques. Ainsi, le sacrement du mariage a une structure pascale. » Tel est le couple que nous vous souhaitons de construire grâce à Theotokos, soyez sûrs que nous prions Sainte Anne pour chacun de vous !    

Sainte Anne d’Auray : une lumière pour les célibataires

« Dès lors que les célibataires peuvent se reconnaître « pauvres de cœur », ils sont alors comme des boussoles rappelant que l’unique besoin des hommes, de tous les hommes quels qu’il soient, est Dieu, et que pour vivre pleinement cette Espérance, il faut nous aimer les uns les autres comme Notre Seigneur nous a aimés. Alors, après être passés par bien des épreuves, nous verrons, comme Jean un ciel nouveau et une terre nouvelle. Nous verrons descendre d’auprès de Dieu la Jérusalem nouvelle et Dieu lui-même sera avec nous. Il essuiera toute larme de nos yeux, et la mort n'existera plus; et il n'y aura plus de pleurs, de cris, ni de tristesse. » Extrait de l’homélie de Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes, lors du pèlerinage des célibataires en 2010. 

Affiche 2017img

L’histoire des apparitions d’Auray

Nous sommes en 1623, auprès d’un paysan pieux, Yvon Nicolazic. A plusieurs reprises, il voit une main tenant un flambeau qui le guide vers son champ. Un autre soir, en compagnie de son beau-frère, c’est une « dame blanche » qui les guide vers le champ. Puis une pluie d’étoiles qui illumine toujours ce même champ. Mais tout cela n’a rien d’effrayant et ne fait qu’inciter Yvon à prier plus. La Dame revient et lui parle. C’est Sainte Anne. Elle lui explique qu’ici une chapelle, qui fut détruite il y a plus de 900 ans, lui était dédiée. Dieu voudrait qu’elle soit reconstruite. Or le recteur de Pluneret, a bien du mal à se laisser convaincre. C’est pourquoi Yvon demande à sainte Anne d’accomplir un miracle. Sainte Anne dit à Yvon d’appeler ses voisins et de suivre le flambeau. Ils obéissent et trouvent une statue dans le champ, confirmant l’existence de l’ancienne chapelle. Dès lors, et jusqu’à nos jours, d’innombrables pèlerins viennent honorer Sainte Anne et « se mettre à couvert » sous sa protection à Auray.

Le "Grand Pardon" de Sainte Anne d'Auray

Tradition bretonne, démarche pénitentielle, réconciliation et festivités, pèlerinage de la Bretagne confiante en sa sainte patronne, le 26 juillet, jour où elle est fêtée par l'Eglise avec Saint Joachim, son époux. Tout au long de ces quatre siècles de dévotion, c'est en effet "l'affluence du monde qui me viendra honorer en ce lieu qui sera le plus grand miracle de tous."

« Appelez vos voisins » célibataires et menez-les à Sainte Anne d’Auray !

Alors que les autorités ecclésiales lui demandaient d’accomplir un miracle, le 7 mars 1625, Sainte Anne dit à Yvon : « appelez vos voisins, comme on vous l’a conseillé; menez-les où ce flambeau vous conduira, vous trouverez [la statue] qui vous mettra à couvert du monde, lequel connaîtra enfin la vérité de ce que je vous ai promis. » Aujourd’hui, cela reste une parole vivante : appelez vos voisins, vos amis, les membres de notre communauté : retrouvons-nous pour prier auprès de Sainte Anne, lui confier notre plus cher désir et répondre à l'appel que Saint Jean-Paul II a lancé ici : "Aujourd’hui, je suis venu vous inviter à faire grandir l’espérance en vous et autour de vous. Comme vos pères dans la foi, soyez des bâtisseurs de l’Église dans les générations nouvelles !"

 

Pour aller plus loin