En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Rencontrer » Durer en couple : Comment vivre un amour durable ?

Durer en couple : Comment vivre un amour durable ?

Rencontrer

Comment faire rimer amour avec toujours ?

Le témoignage d'un couple chrétien pour vivre un amour durable


AMOUR rime avec TOUJOURS. Spontanément, nous voulons tous y croire, d’autant que c’est l’engagement que chaque couple prend devant Dieu et devant les hommes dans le mariage chrétien. Mais comment l’amour peut-il durer toujours ? Comment faire pour durer ensemble jusqu’au bout dans l’amour ? Et comment faire des épreuves liées à la durée un chemin de croissance, de vie ?

Durer en couple :  le désir amoureux et le temps

Le sentiment amoureux, indispensable à la construction de l’amour, est confronté à la vulnérabilité et aux limites de notre volonté. Tout attendre du sentiment, du désir, fragilise le couple : notre culture actuelle est celle de la précarité, de la rupture, du désenchantement. C’est le soupçon sur le grand amour qui dure. Les couples optent alors sur une démarche empirique : vivons au jour le jour et nous verrons…Si nous ne trouvons pas le bonheur attendu, il sera toujours temps de « refaire » sa vie.
 
Notre culture considère que la valeur dominante n’est plus tant l’amour de l’autre mais mon bonheur personnel grâce à l’autre. Mon bonheur qui correspond à celui de l’intensité émotionnelle du moment présent, où le temps est aboli…Le temps se présente alors comme l’ennemi de l’amour, synonyme d’usure, de monotonie, de crises inévitables…

Vouloir la durée et pas seulement l’espérer, c’est vouloir la rencontre de l’autre réel, tel qu’il est vraiment, donc différent de ce que j’imaginais mais qui m’aide à grandir dans l’amour, un amour durable.

Le temps donne la possibilité de la croissance de l’amour

Un amour réel et durable n’est pas un amour « accompli » ou « réussi », mais un amour vivant au sens où il est en perpétuelle croissance (ou malheureusement décroissance). L’amour est une réalité vivante, qui peut grandir ou dépérir, se déployer ou s’appauvrir. Aimer, c’est construire, prendre patience, accepter de ne pas tout maîtriser, être surtout curieux de la découverte permanente de l’autre, se laisser surprendre par lui, au risque d’être bousculé dans ses habitudes, ses projets. L’amour se meurt des plannings, des barèmes, des échéances, des conditions…. On ne cessera jamais de se laisser surprendre par le Ch.13 de la 1ère Epître aux Corinthiens, appelé à juste titre l’hymne à l’amour…

Le temps de l’amour est le temps non de la répétition mais de la reprise qui nous pousse à approfondir toujours plus. L’amour durable est essentiellement cette capacité de re-partir inlassablement…

Donner sa parole change le rapport au temps

Dire « Je t’aime… » est une parole qui change complètement la situation relationnelle. Ce n’est pas seulement une information sur mon état affectif. C’est une parole qui engage, un aveu qui m’expose à l’autre et, en même temps l’invite à répondre. Sans cette parole, les actes d’amour, les gestes resteront ambigus et imparfaits. Le « je t’aime… » n’est pas réservé aux jeunes amoureux. C’est la parole qui donne sens et engage toute la vie du couple.

Se référer à la parole donnée est vitale pour le couple. « Si nous tenons parole, la parole nous tiendra… » aimait à dire France Quéré. S’appuyer sur la parole donnée solennellement, devant témoins, devant l’Eglise et devant Dieu, est une force irremplaçable pour durer.

La fidélité conjugale : un acte de foi et de confiance

Durer en couple, c’est choisir librement la reconnaissance de l’autre comme unique et irremplaçable, en temps que personne. Aimer une femme, un homme, c’est renoncer à toutes, à tous les autres. Cette reconnaissance va prendre du temps, car cet autre que j’aime va me surprendre : il ne sera pas un autre moi-même selon un idée fusionnelle de l’amour, mais une personne autre, selon le principe que l’amour c’est se donner l’un à l’autre. Aimer l’autre, ce n’est pas l’aimer pour ses seules qualités, ce n’est même pas l’aimer malgré ses défauts. C’est l’aimer avec et dans ses limites personnelles.
 
Sur quoi porte la fidélité ? Je ne prends pas un engagement de résultats mais de moyens : je ne m’engage pas à être amoureux dans 20 ans, mais je m’engage dès à présent et chaque jour à prendre les moyens de vivre notre lien, de traduire mon attention à l’autre en actes et par amour.

Durer en couple, c’est accepter et vivre le temps du pardon

La durée est une épreuve de vérité qui passe par des périodes de tensions inévitables. Un couple qui ne vit pas de conflits, de tensions est un couple mortifère. Dans le couple « fusion/absorption », il n’y a pas de conflits puisque l’un des deux est « mort». Il est important d’apprendre à repérer comment un conflit, perte d’équilibre momentanée, peut permettre un passage, une étape à franchir. C’est là où toute la dynamique du pardon prend tout son sens.
 
Traverser une crise suppose plus que tout la Foi, parce que cette Communion avec Dieu nous branche à la source de l’amour et du désir de vie. Le pardon, c’est d’abord ce désir de vie, dans la reconnaissance de ses propres faiblesses, mais aussi et surtout dans le souci de redonner vie à l’autre. Par le pardon donné et aussi le pardon demandé, c’est, pour le couple, faire tout ce travail de patience (et il faut parfois du temps) qui est celui du don. C’est le pardon qui donne vraiment d’entrer dans la liberté d’un amour généreux, qui donne goût à la vie. Mais dieu seul peut Pardonner : c’est pourquoi nous devons puiser directement à la source de la Miséricorde.

Conclusion pour durer en couple

L’amour prend du temps pour grandir et s’épanouir. Durer en couple n’est donc pas une utopie, c’est le chemin nécessaire pour faire grandir l’amour.

Le temps devient allié de l’amour, d'un amour durable, qui s’engage dans la mesure où il est exprimé en paroles et en actes.

La fidélité, c’est nous engager chaque jour à prendre les moyens de vivre notre lien, de traduire notre attention en actes, de nous exercer à la patience, au souci de l’autre et de poser des actes par amour.
 
Notre communion à Dieu nous branche à la source de l’amour et du désir de vie, pour mieux la donner. «  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime... » Jean 15,13. Cette Parole de Jésus, elle est concrète. C’est celle qui nous donne la joie de durer en couple, non pas par un acte d’héroïsme, mais parce que le don de sa vie pour l’autre, c’est donner son énergie, sa confiance, son attention, sa patience, son enthousiasme...et son amour.
 
Texte rédigé à partir d’un enseignement donné lors de sessions CANA pour couples. Les sessions CANA sont organisées par la Communauté du Chemin Neuf.

Pour aller plus loin