En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Rencontrer » Les 5 freins à la rencontre

Les 5 freins à la rencontre

Rencontrer

Ces freins à la rencontre qu’il faut desserrer pour aimer…. et être aimé !

1°) Impossible d’aimer et d’être aimé sans s’aimer soi-même !

Levons tout de suite l’équivoque : s’aimer soi-même ne signifie pas sombrer dans un narcissisme aigu et « user » les miroirs à force de s’y contempler ! Pour cette raison, dans les milieux chrétiens, la notion d’amour de soi a pu être mal comprise et confondue à tort avec de l’égoïsme. « Le manque d’amour de soi – cet amour fait de bienveillance, de respect  – a des conséquences directes sur nos relations avec autrui. […] Si je ne m’aime pas, je ne pourrai pas aimer, puisque je serai dans le besoin et l’exigence d’être aimé », explique justement le psychosociologue Jacques Salomé, dans Psychologies magazine.

2°) Tomber les masques !

La situation de célibataire peut nous amener à penser que nous ne sommes pas aimables tels que nous sommes et qu’ainsi, nous devons à tout prix enfiler le costume d’un(e) autre pour susciter la curiosité, puis l’attrait. Faux ! Pour autant, être soi ne va pas… de soi. Les nombreuses parutions autour de ce sujet en attestent : Le Courage d’être soi, de Jacques Salomé, Oser être soiL’Estime de soi de Christophe André. Un travail indispensable.

3°) Savoir se laisser surprendre

« Il y a quelque chose de pire que d’avoir une âme même perverse, c’est d’avoir une âme habituée », écrivait Charles Péguy. Nos quotidiens bien remplis ne laissent que peu de place à la surprise et à la rencontre impromptue. Savoir se laisser surprendre est une attitude dans laquelle il faut entrer de tout son être et de toute sa volonté. Derrière un clavier comme au coin de la rue, être disponible est avant tout une disposition intérieure, une orientation du cœur qui laisse place à l’étonnement. Utile lorsque l’on souhaite rencontrer l’âme sœur, cette capacité à s’émerveiller le sera aussi, plus tard, avec son conjoint. Car l’émerveillement est une arme très efficace contre les dégâts de la routine !

4°) Savoir se rendre disponible

Le début d’une histoire d’amour ouvre un nouveau chapitre dans une existence. Par conséquent, il clôt le précédent. Attention dès lors d’avoir bien pris soin d’y placer un point final. Sans accepter de renoncer à notre vie d’avant, il sera difficile de débuter sereinement une histoire d’amour naissante. Être disponible à l’amour, accepter de s’attacher à un(e) autre implique nécessairement d’être prêt à entrer dans cette phase de changement.

5°) Adopter une attitude d’abandon

Voici ce qu’écrit à ce sujet le psychiatre Philippe Brénot dans son livre Inventer le couple : «  Je tombe amoureux parce que j'accepte de m'abandonner au jeu hypnotique des images intérieures qui n'ont de sens que pour moi. C'est le jeu de l'amour si l'on accepte de se laisser surprendre par les émotions et les réminiscences. Cela nécessite une grande disponibilité avec soi-même et une bonne dose de lâcher prise. » Au travail  !

 

Pour aller plus loin