En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Rencontrer » Les paroles valorisantes

Les paroles valorisantes

Rencontrer

Apprendre le langage de l'amour : formuler des paroles valorisantes

« Donnez, et l’on vous donnera - c’est indéniable, l’amour appelle l’amour ! »

G. Chapman

Un univers de paroles

Les paroles valorisantes : c’est le premier langage d’amour expliqué par l’auteur.

Depuis notre enfance, nous évoluons au milieu de paroles. Nous avons appris une langue précise, héritée de nos parents. Les environnements linguistiques sont parfois très différents de l’un à l’autre. Ils sont teintés soient positivement – on avait l’habitude de se faire des compliments, soit négativement – la réalité quotidienne était faite de reproche.

Il se peut que mes parents ne m’aient jamais dit « Je t’aime », ou bien « Vas-y, tu peux le faire, tu vas réussir ! »… Dans tous les cas, aujourd’hui un défi est devant moi… et il est accessible !

Jamais inutiles

Sans avoir vécu ce genre de situations d’enfance, on peut tout simplement être du style à ne pas dire grand-chose, voir ne pas comprendre le besoin d’exprimer des compliments. « Ben oui, après tout, pourquoi vais-je le dire ? C’est si évident que ta nouvelle robe est jolie ! »… Les hommes, n’étouffez jamais ce genre de phrases, une femme a besoin de compliments, de se savoir jolie.

La femme, elle, pourrait faire l’erreur de ne jamais dire à son ami ou son amoureux « Je te fais confiance, je sais que tu gères très bien ! ». Un homme a besoin qu’on lui fasse confiance !... et de l’entendre. Et oui, ça fait un partout !

Toute une panoplie !

Si vraiment tout cela reste obscur pour vous, réfléchissez quelques petites minutes à toutes les catégories de paroles valorisantes que vous retenez trop souvent. Il y a : les mots d’encouragement ; les compliments ; les mots aimables...

Et encore : les mots positifs ; les mots colorés ; chaleureux ; etc.

Vous voyez… ? ça ne manque pas !

Le fond et la forme

Il y a la parole, mais le ton de la parole compte aussi ; son intonation, la manière et l’art de dire ce qu’on dit. Exemple : « Je suis si heureux de faire la vaisselle ce soir pour toi ! » Dites-le une fois avec enthousiasme, tout en vous précipitant vers la cuisine, avec un grand sourire en direction de votre ami(e) ; et essayez une autre fois en articulant à peine vos mots, avec un ton ronchon, et sans bouger d’un pouce. Quelle est votre analyse ?

Le pardon

Ce que nous disons vient parfois du trop-plein de notre cœur… en bien, ou en mal ! Et plus on s’aime et on est proche, plus on peut se faire du mal… trop vite ! L’important est de ne pas en rester là. St Paul dit : « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère » (Ep 4, 26) Pardonner, ou demander pardon, c’est une étape, l’exprimer est souvent plus difficile. Cela demande un dépassement de soi. Pas toujours facile, mais tellement constructif et libérateur !

Pour aller plus loin