En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Prier » Réconcilions-nous

Réconcilions-nous

Prier
Réconcilions- nous
Mes bien-aimés, si Dieu nous a tant aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.
Dieu, personne ne l'a jamais contemplé. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, en nous son amour est accompli.
A ceci nous reconnaissons que nous demeurons en Lui et Lui en nous: c'est qu'Il nous a donné de son Esprit.

l Jean 4, 11-13.

L'unité chrétienne est très importante parce que les chrétiens représentent une lumière pour le monde. Si nous sommes chrétiens, nous devons être pareils au Christ. Gandhi a dit un jour que si les chrétiens vivaient pleinement leur vie chrétienne, il ne resterait pas un seul hindou en Inde. C'est ce que les hommes attendent de nous, que nous vivions pleinement notre vie chrétienne.

Les premiers chrétiens mouraient pour Jésus, et on les reconnaissait à ce qu'ils s'aimaient les uns les autres Le monde n'a jamais eu autant besoin d'amour qu'aujourd'hui.

On affirme si souvent que l'unité de l'Église dépend de la réconciliation des chefs des Églises. pourtant, si nous nous donnons le nom de chrétiens, nous sommes tous engagés individuellement à être pareils au Christ Comment tiendrons-nous cet engagement si nous ne sommes pas en accord avec ce qui, dans tous nos frères chrétiens, appartient au Christ? L'unité, comme la charité, commence sûrement par ces petits actes d'acceptation, de pardon et de compréhension accomplis avec beaucoup d'amour - chez soi si besoin est.

Nous sommes tous les deux profondément concernés par la souffrance du monde moderne. Devant tout ce qui blesse l'humanité, nous trouvons insupportable la division entre chrétiens. Sommes-nous prêts à mettre de côté ce qui nous sépare, en nous débarrassant de notre peur réciproque? Lorsque des gens ne sont pas du même avis, à quoi cela sert-il d'essayer de savoir qui a tort et qui a raison?

Dans notre quête de réconciliation, sommes-nous prêts à apprendre les moyens d'offrir le meilleur de nous-mêmes, à recevoir ce qui est le meilleur chez les autres, en nous aimant les uns les autres comme Jésus nous aime?

Nous te remercions, Christ Jésus, parce que l'Église catholique est l'Église de l'Eucharistie, enracinée dans ces mots: «Ceci est mon corps, ceci est mon sang », et donne ainsi vie à ton adorable présence.
Nous te remercions parce que les Églises protestantes sont les Églises de la Parole, et qu'elles rappellent constamment la puissance de ton Évangile,
Nous te remercions parce que les Eglises orthodoxes ont, si souvent dans leur histoire, été amenées par conviction à aller jusqu'aux limites extrêmes de l'amour.
Aussi, Christ, donne-nous à tous la faculté de nous ouvrir à ce qui peut nous mener au-delà de nous-mêmes.
Ne retardons plus la réconciliation dans cette communion unique appelée l'Église, levain irremplaçable placé au coeur de l'humanité.

O Dieu, père de toutes choses,
Tu demandes à chacun d'entre nous de répandre l'amour là où les pauvres sont humiliés,
la joie là où l'Église est rabaissée,
et la réconciliation là où les hommes sont divisés ...
Père contre fils, mère contre fille, mari contre femme, croyants contre ceux qui ne peuvent croire,
chrétiens contre frères chrétiens mal-aimés.
Tu nous traces cette voie afin que le corps blessé de Jésus-Christ, ton Église, soit le levain
pour les pauvres de la Terre, et dans la famille humaine
tout entière.

Mère Teresa et Frère Roger de Taizé.

Mère Teresa, Dans le silence du coeur, Editions Cerf, 2003