En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Echanger » Portrait de célibataire : Vince, écrivain

Portrait de célibataire : Vince, écrivain

Echanger

"Que de richesses parmi les célibataires !"

"Que de richesses... " confiait le Père Denis SONET à l'issue d'une session Theotokos.

Artistes, écrivains, luthier, chefs de cuisine étoilé, artisans, médecins... Une mine de talents insoupçonnés se retrouvent sur Theotokos !

A travers un interview, Vince, écrivain, célibataire jamais marié de 57 ans, partage son expérience sur Theotokos.

Vince qu’est-ce qui vous a amené à choisir un site de rencontre sur Internet ? Comment votre choix s’est-il porté sur Theotokos ?

J’ai choisi un site internet par vision pragmatique. J’ai focalisé sur Theotokos par l’honnêteté de celui-ci.

Theotokos est bien plus qu’un site internet. Je le perçois comme une communauté avec des affinités communes aux miennes dans le domaine de l’humain : le respect de chacun pour rencontrer l’autre, échanger et partager.

Qu’est-ce qui s’est avéré le plus complexe pour vous lors de la création de votre profil ? L’annonce, les photos ?

Rien de compliqué ; tout m’est apparu facile, fluide, aussi bien au niveau du choix de la photo que de la création de mon profil.

Quel est votre profil idéal ?

A  mes yeux, un profil pourrait se représenter comme un ensemble "en compréhension", se déclinant "en extension" d'affinités avec l’être cher. Le profil deviendrait idéal dans le cas où les affinités de l’être cher seraient similaires à celles de mon intérieur.

Quels sont les « critères » auxquels vous n’aviez jamais pensé et qui ont subitement pris de l’importance suite à votre inscription sur Theotokos ?

Aucun critère n’a pris de l’importance ; ce sont juste des paramètres de base de préférence . Je suis un homme de profondeur plus que de surface.

Quels sont vos critères primordiaux, ceux qui sont « éliminatoires » ? Ces critères vous semblent-ils réalistes ?

Je n’ai pas de critères sélectifs au sens strict du terme ; je me laisse guider par mon ressenti mon intuition.

Quelle importance a pour vous la photo de profil ? Quelle importance a l’annonce ?

La photo donne une apparence à un instant donné. L'annonce est un écrit descriptif de la surface et de la personnalité de l’être. Elle doit être en corrélation avec l’essence que dégage la photo.

Etant un homme de profondeur, plus que de surface (d’apparence), je garde une certaine réserve sur les photos, images quelque peu marketing séduction pour une rencontre. Une photo naturelle donne une essence naturelle qui se traduit par une annonce brève, concise et authentique.

Qu’est-ce qui vous amène à faire le premier pas auprès d’un profil ? Qu’est-ce qui vous pousse à répondre positivement à un premier message ?

Mon premier pas est une réponse à un coup cœur ou un message. Il en découle de ma part un message positif, désireux d’échanger.

Depuis quand êtes-vous inscrit ? Combien d’échanges réels avez-vous eu ? Qui fait le premier pas ?

Je suis membre depuis février 2019 ; j’ai eu une dizaine d’échanges depuis mon inscription. Les membres féminins abonnés font le premier pas : consultation de mon profil  et ou envoi d’un coup de cœur et ou écriture de premiers mots sur la messagerie.

Avez-vous eu des premiers rendez-vous ? Combien ? Qui organisait le rendez-vous ? Quel est votre premier rendez-vous idéal ?

Depuis mon inscription, j’ai eu un rendez-vous suite à un échange par messagerie puis un échange téléphonique la veille du rendez-vous ; un compromis de lieu du rendez-vous a été posé. Ma correspondante m’a donné rendez-vous dans sa ville et nous avons échangé autour d’une jolie table.

Vous êtes écrivain, pourtant votre annonce est vraiment succincte, pourquoi ? Qu’est-ce qui vous touche le plus dans une annonce ou un message ? La poésie d’une annonce, une touche d’humour, la sincérité de l’auteur ?

En effet mon annonce était brève au début de mon inscription ; puis, je l’ai modifiée, inspiré par des échanges avec des membres féminins abonnés. Le style de l’écriture, les mots posés, créent un équilibre dans l’émission du message faite par l’auteur désireux de transmettre un message à ses futurs lecteurs et lectrices . Un message empli de sincérité, de naturel  qui invite à parcourir un peu plus loin le chemin.

Est-ce que vous avez déjà fait le choix de ne pas répondre à un message ? Pourquoi ? Comment ressentez-vous l’absence de réponse à l’un de vos messages ?

Pour le moment je n’ai pas rencontré ce cas ; dans l’hypothèse positive, étant homme de contact et de profondeur, je répondrai. De même, j’ai  toujours reçu un retour à mes messages.

Vous êtes l’auteur de trois romans : "De l’autre côté", "Naïa" et "le Temps d’un peut-être", quelles ont été vos inspirations pour ces œuvres ?

Pour les trois romans j’ai été inspiré par des événements  et l’inspiration est venue en particulier dans le contexte de séjours de ressources monastiques.

« Apprendre à parler à Dieu en écoutant le silence des moines». Mes mots ont été repris lors d’une homélie dans une abbaye.

"De l'autre côté du temps" raconte l'histoire d'une femme seule qui recherche l'amour vrai. Les week-ends se suivent et se ressemblent presque, à ceci près que, lors de ce week-end-là, une rencontre va la conduire à réfléchir sur ce qu'est l'Amour Vrai.

"Naïa" est le récit d'une figure humaine déposée par une tempête sur la place du village ; s'ensuit une réflexion entre la culture paysanne qui croit en la dame blanche et la culture urbaine sur la réalité d'une migrante.

"Le Temps d'un peut-être" décrit une femme qui remonte jusqu'au début de sa vie pour connaître, peut-être, la fin de sa vie.

Je laisse au futures lecteurs opu lectrices le soin de choisir les mots qiu les interpellent. Libre à eux de choisir en fonction de leur attente actuelle et de leurs priorités intérieures.

Un choix, fait dans ces conditions, est toujours le bon, quelque soit le roman.

De l’autre côté évoque le célibat, la solitude et l’amour vrai, cette œuvre s’inspire-t-elle de vos attentes ? Beaucoup de solos inscrits sur les sites de rencontre, idéalisent la rencontre, comment décririez-vous l’amour vrai ?

La période durant laquelle j’ai fréquenté la gente féminine m’a permis d’observer ces femmes seules en quête d’une âme sœur. Ces moments d’empathie envers elles m’ont conduit à écrire ce roman de réflexion sur qu’est-ce que l’Amour Vrai : un trépied composé de trois colonnes dont les domaines seraient : Eros, Agape et Philia.

Cette fragilité  quotidienne de l’Amour Vrai au sein d’un couple, aussi bien physiquement que moralement, constitue une force dans l’entretien de celui-ci pour la pérennité, l’éternité.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux membres de Theotokos ?

« Apprendre à parler à Dieu en écoutant le silence des moines !».
 

Nous remercions chaleureusement Vince. Vous êtes également prêt(e) à partager votre expérience et vos talents ? N'hésitez pas à nous contacter à : contact@theotokos.fr

 

Bibliographie :

Vince, B, De l’autre côté, Edilivre, 2014, 344 p.

Vince, B, Naïa, Edilivre, 2017, 250 p.

Vince, B, Le Temps d’un peut-être, Edilivre, 2018, 192p.

 

Pour aller plus loin