En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Accueil » Guide de rencontre chrétienne » Rencontrer » Se libérer pour aimer

Se libérer pour aimer

Rencontrer

Acquérir la liberté intérieure pour construire un amour vrai

Est-il possible d’entamer une rencontre amoureuse fructueuse, de construire un foyer chrétien, lorsqu’on a le cœur encombré de liens, de chaînes, de poids, de souvenirs qui le retiennent ? Comment voir ce qui nous freine, se dégager, se libérer pour aimer, afin d’acquérir la liberté intérieure et la sérénité nécessaires pour se donner en vérité ?

Le désir d’aimer

Face à une période de solitude, il est naturel de désirer rencontrer une personne avec qui partager amour et bonheur. On s’imagine que cette rencontre résoudra les problèmes antérieurs, agira dans notre vie comme un rayon de soleil. Or, pour que la lumière puisse se transformer en un chatoiement de couleurs, il lui faut traverser un prisme parfaitement transparent. Quel plus beau cadeau offrir à l’autre que de nettoyer le prisme de son cœur jusque dans les moindres détails afin de pouvoir offrir le meilleur de soi, afin d’être debout pour pouvoir aimer librement.

Le Seigneur a permis…

Il nous arrive souvent de relire notre passé, en particulier les peines, les erreurs commises, en disant : « le Seigneur a permis que je vive cela afin de m’offrir tel point de croissance, telle lumière. » Oui, le Seigneur est présent à nos côtés, même lors de nos chutes, de nos égarements. Si nous retirons des leçons ou une croissance à travers nos faux-pas, ne faisons pas pour autant porter à Dieu la responsabilité de ceux-ci et osons admettre tout simplement que nous avons fait erreur. Inutile de se culpabiliser, de se morfondre. L’objectif est simplement de devenir libre, d’être debout. De pouvoir désormais discerner, se donner, rencontrer en vérité, dans un cœur où ne règne aucune ombre et qui soit libéré des liens ou des chaînes que nous nous sommes créés, parfois avec la meilleure volonté du monde, mais dont l’objet n’était pas juste et constitue un poids pour notre vie ou notre inconscient.

Quelles chaînes rompre ?

Les liens qui nous entravent peuvent être néfastes soit en raison de la personnalité de l’autre, soit en raison de la relation nouée. Il est bon de s’en libérer définitivement. Selon nos différents parcours de vie, il peut s’agir principalement :

- d’anciens liens amoureux ;

- de relations de pseudo amitié ;

- de relations d’emprise ;

- d’engagements que l’on s’est créés dont l’objet n’est pas juste ;

- de liens codépendances affective ;

- d'addictions.

Les moyens pour se libérer

  • Un regard honnête sur soi-même constitue le point de départ d’une démarche fructueuse. Ne pas se chercher de bonnes excuses, ni mettre la faute sur la ou les personne(s) concernée(s) et oser entreprendre un « grand nettoyage de printemps » jusque dans les petits recoins.
  • La rencontre avec un prêtre, la confession, une prière de libération, voire un exorcisme, peuvent apporter un soutien efficace. Si le prêtre ne donne pas les conseils que l’on espérait, le Christ, Lui, sera en tous cas au rendez-vous.
  • Consulter un médecin, un psy, ou toute autre personne compétente peut aider à voir clair et à dépasser blessures ou culpabilités et à se sentir libre.
  • Ne pas se croire indispensable sera d’un grand secours. Si un lien d’aide s’est établi avec une personne dont il est bon de se libérer, oser croire que d’autres personnes pourront lui venir en aide, qu’elle pourra vivre de manière autonome, nous n’en sommes pas responsable. Faisons une grande et sincère prière pour que cette personne trouve aussi sa liberté, confions-la au Seigneur en Lui demandant de prendre le relais auprès d'elle pour accompagner son chemin. Et lâchons prise en toute confiance.
  • Lors de la rencontre avec l’âme sœur, oser se révéler dans une relation transparente permet de clore définitivement ces chapitres douloureux ou lourds, de les dépasser ensemble sans qu’ils constituent une sorte d’épée de Damoclès, restant latents comme des fantômes dont on aurait peur de révéler la présence, par exemple en parlant d’eux par inadvertance, en retrouvant un courrier, en faisant une rencontre imprévue, etc. Si ces chaînes n’ont pas été coupées au préalable, ce sera l’occasion d’entamer le processus nécessaire pour se libérer en vérité et profondeur.

Rien n’est perdu, tout est à créer

Entrer sans crainte dans la vérité qui rend libre, sortir du tombeau avec le Christ, et marcher avec Lui, d’un cœur régénéré et libéré, dans l’espérance de la rencontre authentique où vivre l’amour en vérité. Savourer la légèreté d'âme que procure la libération intérieure et contempler avec joie toute la place libre que ces entraves quittées ont ouverte, c’est ce que nous vous souhaitons !

Pour aller plus loin